Marina Cima

Une psychothérapeute FSP à Vevey.

Consultez Marina Cima pour des traitements psychiatriques en psychiatrie générale.


Dans son cabinet ouvert le 1er janvier 2013 à Lausanne, la psychothérapeute traite entre autres troubles, les dépressions, les burn-out, les troubles paniques, les angoisses, les douleurs, etc. La psycho-oncologie et les situations de stress post-traumatique font également partie de son domaine d'expertise.

Marina Cima


"Un long voyage m'a fait parcourir plusieurs contrées dont j'ai rapporté quelques spécialités et qui m'ont permis de construire mon actuel nid professionnel.

Mon premier port d'attache a été l'université où j'ai fait mes études de psychologie, suivies de deux ans de médecine, à Lausanne.

J'ai ensuite pris mon envol et j'ai pu observer les enfants et les adolescents dans leur milieu scolaire grâce à quelques années d'enseignement. J'ai ensuite pu apprivoiser la maladie et la fin de vie, grâce à un accompagnement de personnes touchées par le cancer, ainsi que leurs proches. Je me suis alors formée dans le domaine des assurances sociales. J'ai aussi pu mettre en place une antenne d'accompagnement oncologique dans le Nord Vaudois.

Mon voyage m'a ensuite amenée vers des personnes souvent durement touchées par les aléas de la vie et qui se retrouvent à l'aide sociale. J'étais alors sous-capitaine du bateau et j'ai dirigé une équipe de professionnels.

Cette expérience m'a fait découvrir les ressources et résiliences de chacun face à l'adversité.

J'ai ensuite abordé des rivages plus proches de ce que j'avais étudié à la base : la psychologie clinique.

Après une formation post-grade à Paris et à Liègeen thérapie brève stratégique, d'orientation systémique, j'ai retrouvé les enfants, les adolescents et leurs familles dans un service de psychiatrie pour enfants et adolescents.

Tout en travaillant dans cette institution, j'ai pu continuer à me former en hypnose ericksonienne et aborder d'autres approches comme les métaphores relationnelles (formation E. Tilmans-Ostyn), les sculptures et autres objets flottants ainsi que le génosociogramme.

De 2010 à 2013, je me suis posée dans un nouveau port : celui de la pratique en cabinet privé. J'en ai profité pour parfaire ma formation avec l'EMDR (une technique qui utilise les mouvements oculaires et/ou alternatifs pour travailler sur les stress post-traumatiques, entre autres).

Enfin, depuis le 01.01.2013, me voici dans ce nouveau cabinet, avec une nouvelle équipe d'anciens collègues. Et l'aventure continue..."